Le Gliome Infiltrant du Tronc Cérébral (GITC)

Le GITC - Qu'est que c'est ?

Le Gliome Infiltrant du Tronc Cérébral est un cancer cérébral rare qui touche principalement les enfants.
Diffus et hautement malin, ce gliome inopérable enferme progressivement l’enfant dans son corps le privant graduellement de ses facultés les plus élémentaires (marche, équilibre, parole, déglutition etc.) alors qu’il peut avoir conscience de la dégradation de son état…

L'age moyen de détection du diagnostic est de 6 à 8 ans avec une espérance de vie médiane de 10 mois avec les traitements actuels…

Le taux de guérison est de 1%...

GITC

Le GITC - L'évolution de la maladie

Avec la radiothérapie, les symptômes d’un certain nombre d’enfants s’améliorent : c’est ce qu’on appelle la « lune de miel ». La durée de cette période est très variable d’un enfant à l’autre.

Le plus souvent, entre 6 à 9 mois, la progression des symptômes reprend et les traitements ultérieurs proposés par les équipes médicales sont palliatifs.

Le taux de survie actuel est de 1% seulement…La survie dépasse assez rarement les 2 ans. Au moment du diagnostic d’un Gliome Infiltrant du Tronc Cérébral de haut grade, le pronostic est donc très sombre et l’évolution malheureusement fatale.

Depuis 30 ans, peu de progrès significatifs sont constatés dans le traitement curatif du GITC / DIPG.

GITC

Le GITC - Les traitements thérapeutiques

La médecine ne parvient pas encore à traiter efficacement les enfants atteints du Gliome Infiltrant du Tronc Cérébral.

Le GITC, de par sa localisation et l’infiltration des tissus sains est rarement opérable. La radiothérapie demeure à ce jour le seul traitement permettant d’améliorer temporairement les symptômes de la maladie et d’augmenter de quelques mois l’espérance de vie des enfants. Son effet est transitoire.

Une équipe de recherche dédiée au GITC dirigée par le Dr Jacques Grill, chercheur au Centre de Lutte contre le Cancer Gustave Roussy, a été labellisée par l’Inserm en tant qu’équipe exclusivement dédiée au GITC et tumeurs apparentées. Cette équipe développe l’Essai Biomede grâce aux co-financements de plusieurs associations et de l’INCA.

Imagerie cérébrale

Il existe 5 façons différentes de « voir » le cerveau.

  • la radiographie qui utilise les Rayon X permet d’identifier la structure osseuse. Les Rayon gamma qui traversent le corps humain en étant plus ou moins absorbés par les tissus selon leur densité. Un film photographique recueille l'image ; il est souvent remplacé par un détecteur électronique, plus sensible, qui numérise l'image.
  • MRA (en Anglais Magnetic Resonance Angiography) ou Angiographie par résonance magnétique, utilise un champ magnétique puissant, des ondes radio et un ordinateur pour évaluer les vaisseaux sanguins , les artères ou les veines, et aider à identifier les anomalies. Cet examen n'utilise pas de rayonnement et peut nécessiter une injection de produit de contraste. L’imagerie se fait avec l’aide d’ondes de fréquence radio. Cette technique (IRM) utilise le signal émis par les protons d’hydrogène alignés sous l’effet d’un puissant champ magnétique, quand ils sont excités par les fréquences radio (ils sont mis en résonance)
  • IRM (MRI an Anglais - imagerie à résonance magnétique) utilise la propriété qu'ont les noyaux de certains atomes d'émettre des signaux quand ils sont soumis à un champ magnétique et une impulsion de radiofréquence particulière. Le patient est placé dans un tunnel, comme pour un scanner, mais l'IRM dure généralement plus longtemps. Les images sont présentées sous forme de coupes. L'IRM présente une très bonne résolution en contraste ; elle est utilisée pour visualiser de nombreux organes différents et , en particulier le cerveau . Pour toutes ces techniques, des produits de contraste peuvent être employés pour mieux voir certains organes.
  • Le PET scan: Le scanner, mise au point en 1972, permet de visualiser les organes en 3D, sous forme de coupes. Il utilise lui aussi des rayon X émis pas un tube qui tourne autour du patient ; une succession d'images du corps sont prises à 360° grâce à des capteur situés de part et d'autre du patient et qui mesurent l’absorption des tissues. Le scanner permet par exemple de suivre l'évolution d'une hémorragie, d'une tumeur. Le PET Scan (Tomographie par Émission de Positrons ou TEP en français) est un examen isotopique. Il consiste à injecter un produit légèrement radioactif (isotope) dans le corps, qui va se fixer sur les tumeurs et/ou métastases. L'isotope le plus fréquemment utilisé lors d'un PET Scan est le FDG, une sorte de sucre fluoré dont la durée de vie n'excède pas 2 heures.
  • CT scan: ( ou computerized tomography scan) . La tomodensitométrie (TDM), aussi appelé CT-Scan, est un examen radiologique qui capte des images détaillées en trois dimensions Un CT-scan fournit des images très détaillées des organes, avec une précision de l'ordre du millimètre. L'appareil se présente comme un énorme anneau,dans l'ouverture duquel glisse le patient, allongé sur une table mobile. À chaque déplacement de la table vers l'intérieur de l'appareil, ce dernier prend une série de clichés. Un CT-scan peut être réalisé avec ou sans produit de contraste. Dans le premier cas, le produit de contraste doit être administré avant et / ou pendant l'examen, le plus souvent via perfusion

GITC

Le GITC - Son emplacement

En savoir plus

Gliome infiltrant du tronc cérébral : pas à pas, la recherche avance

Chez l'enfant, l'adolescent et l'adulte jeune, les tumeurs cérébrales sont la principale cause de mortalité par cancer. Elles sont très différentes de celles de l'adulte et du sujet âgé. Parmi elles, le gliome infiltrant du tronc cérébral est un cancer du cerveau au pronostic très sombre, qui touche les enfants entre 5 et 10 ans..

Continuer la lecture de l’article

SPARADRAP

Une association pour aider les enfants à avoir moins peur et moins mal lors des soins et à l'hôpital

Continuer la lecture de l’article

Les gliomes, divers types, divers grades, diverses localisations

GFME, Glioblastome Association (Marseille) - Association française des tumeurs de cerveau reconnue par le Ministère de la Santé.

Continuer la lecture de l’article

Obtention de meilleurs résultats thérapeutiques pour les enfants atteints de DIPG

Le nouveau centre de compétences DIPG de Zurich (DCEz) se concentre exclusivement sur l'obtention de meilleurs résultats thérapeutiques pour les enfants atteints de DIPG et d'autres gliomes malins de la ligne médiane, afin d'améliorer la durée de survie globale.

Continuer la lecture de l’article

Eva

Site dédié à la terrible maladie qu’est le « gliome infiltrant du tronc cérébral ». Parents d’une adorable petite fille, Eva, emportée par ce fléau alors qu'elle allait fêter ses 8 ans, nous espérons vous apporter via ce site quelques informations afin de vous aider à mieux connaitre cette maladie et faciliter vos démarches.

Continuer la lecture de l’article

Fondation Michael Mosier (Anglais)

Qu'est-ce que le DIPG ? Le gliome pontin intrinsèque diffus (DIPG) est une tumeur cérébrale qui se trouve dans une partie du tronc cérébral appelée pons. Le pons contrôle les fonctions corporelles essentielles telles que le rythme cardiaque, la respiration, la déglutition, les mouvements des yeux, la vue et l'équilibre.

Continuer la lecture de l’article